Californie : vers des déchets de fast-food 100% recyclables ?

Un projet de loi californien prévoit d’imposer aux fast-foods des emballages entièrement recyclables ou compostables, ainsi qu’un suivi, pour vérifier que ces déchets ne terminent pas dans les égouts, ou en décharge.

Alors qu’en France, le gouvernement vient de faire passer une loi pour interdire la distribution gratuite de sacs en plastique, la Californie pourrait adopter une loi visant à obliger toutes les enseignes de restauration rapide à proposer des emballages 100% recyclés.

Ce projet de loi environnementale, intitulé « loi sur les emballages de fast-foods et la réduction de la pollution marine », est porté par le Sénateur de San Francisco, Mark Leno.

Il s’appuie sur différentes études scientifiques, dont celle de l’U.S. Environmental Protection Agency, qui révèle que l’état californien produit à lui seul un million de tonnes d’emballages de repas à emporter chaque année, dont la majorité est mise à la poubelle, ou directement jetée dans la nature. L’ONG écologiste Clean Water Action a démontré par ailleurs, que la moitié des déchets qui traînent dans les rues de Californie sont issus de la restauration rapide.

Selon Mark Leno, les déchets produits par les fast-foods obstruent les égouts et polluent l’océan à travers les écoulements d’eaux pluviales.

Le projet de loi qu’il défend propose de forcer les chaines qui disposent d’au moins 20 enseignes, à utiliser uniquement des emballages recyclables ou compostables. Elles devraient aussi mettre en place la récupération de 25% de leurs emballages d’ici 2016, de 50% en 2018, et de 75% en 2020.

Selon les données de l’EPA, la mise en place d’une telle disposition pourrait permettre d’éviter la production de 750.000 tonnes de déchets…

 

 

 

 

 

Californie : vers des déchets de fast-food 100% recyclables ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *