Petit-déjeuner : les Français sortent de plus en plus

Les Français ont longtemps préféré prendre leur petit-déjeuner à la maison. Peu à peu, cette spécificité nationale s’affaiblit et la tendance se tourne vers les petits-déjeuners à l’extérieur, une nouvelle habitude importée des pays anglo-saxons.

Dans le monde globalisé, les habitudes de consommation ont tendance à s’uniformiser, notamment au niveau alimentaire, où la culture anglo-saxonne et plus particulièrement américaine, s’impose peu à peu dans le monde entier. Ainsi, le Français n’a plus grand chose à voir avec ce consommateur de baguette, de café et de croissant, assis dans sa cuisine, comme il le fut longtemps.

Si les Français ont mieux résisté aux sirènes du petit-déjeuner express, pris dehors, un récent sondage effectué par NPD Group, indique une évolution du comportement national. En effet, lors des quatre dernières années, le phénomène a connu une croissance de 13%.

Deux mouvements expliquent principalement cette évolution du petit déjeuner à la française : la diversification et la multiplication des offres, ainsi que l’évolution des mœurs. Les coffee shop se sont fortement développés et de nombreuses boulangeries, suivant la tendance du snacking, proposent des formules de petits-déjeuners avec viennoiseries et boissons. Parallèlement, la consommation globale des Français a aussi changé : les clients sont plus nomades et pressés. Les petit-déjeuner à l’extérieur correspondent donc mieux à cette évolution sociétale.

« Il y a de plus en plus de gens qui prennent leur petit-déjeuner à l’extérieur et que nous accueillons dans nos boutiques qui possèdent maintenant pour la plupart, des espaces pour consommer sur place […] Notre offre de fruits frais mis en place fonctionne très bien le matin », détaille ainsi Pascal Cantenot fondateur de La Panière, un réseau de 31 boulangeries, qui a développé lors des quatre dernières années une importante offre de boissons chaudes et de jus de fruits frais, pour s’adapter à ces évolutions.

Cette tendance est confirmée par les chiffres de l’étude NPD, selon lesquels 760 millions de petits-déjeuners ont été pris à l’extérieur en France, en 2016, dont 60% entre 8 heures et 11 heure du matin. D’après cette même étude, les visites en coffee shop aux horaires des petits-déjeuners ont connu un bond de 152% entre 2012 et 2016. Pour illustrer cette évolution, le magazine professionnel France Snacking a interrogé Marie-Pierre Soury, PDG de La Croissanterie. Elle explique que « c’est + 5 à 6 % au petit-déjeuner, avec une offre qui nous rend tout à fait légitime, au même titre que les coffee shop sur ce créneau de la journée ». Maria Bertoch, Industry Expert FoodService chez NPD, précise que « pour 4,1 € en moyenne, les consommateurs n’hésitent pas à s’offrir un petit-déjeuner à l’extérieur. 70 % des visites petit-déjeuner se font à emporter en 2016 ».

 

 

Petit-déjeuner : les Français sortent de plus en plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.