La livraison à domicile grignote du terrain

Depuis deux ans, la manière dont consomme la population a été complètement modifiée et bouleversée, notamment avec l’avènement du digital. Informations, shopping en ligne… Tout y passe. Le monde de la restauration connaît également un tournant majeur avec la prolifération des services de livraison à domicile

Personne ne restera sur sa faim !

UberEats, Deliveroo, Foodora… Les consommateurs ne resteront jamais sur leur faim, grâce aux nombreux services de livraison à domicile existants. Les plus grandes villes de France comme Paris, Lyon ou encore Marseille ont ouvert le bal. Aujourd’hui, la plupart des villes bénéficient de ces différents services.

Véritable phénomène à part entière, le Foodservice à domicile s’impose sur le marché de la restauration. L’idée de pouvoir savourer un plat chez soi, sans avoir besoin de se déplacer, séduit de plus belle les consommateurs. « Notre marché connaît un taux de croissance de 500 % et est estimé d’ici à trois ans à 1 milliard d’euros rien qu’en France », explique Boris Mittermüller, PDG de Foodora.

Serions-nous devenus fainéants ? « Il y a un nombre croissant de célibataires en France, près de 10 millions. Or lorsqu’on est seuls chez soi, on n’a moins envie de se préparer à manger que lorsqu’on est plusieurs. Parallèlement, les temps de transports pour revenir de travail sont de plus en plus longs, alors les Français ont moins de temps et d’envie pour cuisiner. Paradoxalement, on le voit avec le succès des émissions de télévision, il y a un intérêt plus fort pour la cuisine, mais la bonne cuisine. Autrement dit, la cuisine dite ‘contrainte’, du quotidien donc, plait moins », déclare Gilles Raison, directeur général d’Allo Resto.

Des consommateurs diversifiés

Mais cette « fainéantise » n’est pas seule garante du succès de la livraison à domicile… Ce succès grandissant se fonde également sur la diversité. Spécialités françaises, italiennes, turcs, ou encore japonaises… Ces multitudes de cuisines séduisent les consommateurs, qui n’ont plus besoin de se déplacer pour découvrir quelque chose d’atypique. « Sortir manger devient se faire un resto chez soi », constate Maria Bertoch, expert chez NPD Group, cabinet spécialisé dans la livraison à domicile. Afin de séduire en permanence et d’accroître leurs bases clients, les services de livraison n’hésitent pas à suivre les tendances alimentaires et culinaires.

Ces dernières années, le véganisme, mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation, est en plein essor, et attire de plus en plus. Les restaurants partenaires des plateformes de livraison à domicile peuvent suivre la tendance, et s’adapter en proposant des plats spéciaux.

Cette envolée du secteur contraste avec l’attractivité des restaurants, dont le nombre de visites à tendance à stagner. Désormais, la livraison de repas à domicile représente plus d’une commande sur quarante. Soit 2,3% du total de commandes au restaurant. Certains restaurateurs, conscients de l’enjeu primordial de ces nouveaux services,  ont rejoint ces plateformes et pourraient bénéficier d’un accroissement de 30% de leur CA, selon Foodora France.

En France mais aussi ailleurs, ces plateformes de livraison connaissent un succès fulgurant, qui n’est pas prêt de s’arrêter. Selon Research and Markets, le marché de la foodtech devrait croître d’environ 5,8% par an jusqu’en 2022. « La qualité, la praticité, la convivialité et la découverte demeurent des leviers essentiels pour les clients », d’après le blog spécialisé l’Innovore.

 

 

 

 

 

La livraison à domicile grignote du terrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *